VENEZ SOUTENIR LE FORUM ICI
Ici pas de minimum de mots en rp :cw:
Les défis c'est par
Pas de condition pour l'obtention d'un deuxième ou un troisième compte, faire sa demande ici

 ::  :: Bronx Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Cinco de Mayo #Evenement n°2
Pandore
“Admin“
Voir le profil de l'utilisateur
Info généralesInfo en plus
Un gif : Cinco de Mayo #Evenement n°2 Giphy
Messages : 313
Dollars : 191
Age : 56
Date d'inscription : 12/03/2018
Autre(s) compte(s) : Non
Avatar : New-York
Crédit : Voyager Design
Statut : Mon coeur appartient à tous et à personne
Cinco de Mayo
TC - Bronx



Comme chaque année, nous vous invitons à venir participer "Cinco de Mayo" !

Il s'agit qu'une fête très populaire auprès des populations étrangères. Ce jour est surtout important pour les mexicains puisqu'il célèbre la victoire de son peuple sur l'armée française de Napoléon III en 1864. Même si cette victoire ne leur a pas permis d'obtenir leur indépendance, elle a prouvé aux européens la force des mexicains.

Pour cette occasion, la ville vous invite à un barbecue géant où vous pouvez déguster tout types de viande venu d'un peu partout dans le monde mais également de nombreuses spécialités mexicaines. Tout ce dans une ambiance festive avec quelques artistes latino et locaux. C'est l'endroit idéal pour voyager sans vous ruiner et venir découvrir la culture de nos voisins.
Afin de faciliter les échanges dans ce sujet, merci de faire des rps courts.

Dim 9 Juin - 22:31
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline M. Rockefeller
“avarice - membre“
Voir le profil de l'utilisateur
Info généralesInfo en plus
Un gif : Cinco de Mayo #Evenement n°2 EnviousPlasticAsiantrumpetfish-size_restricted
Messages : 57
Dollars : 74
Date d'inscription : 26/04/2019
Autre(s) compte(s) : Sixtine & Jade
Avatar : Ursula Corbero
Crédit : Kane
Statut : Célibataire



T’as fini ta journée à l’hôtel, la seule chose que t’as prévu c’est d’aller te balader à cette parade pour fêter la victoire des Mexicains il y a de cela plusieurs années. T’as rien d’une mexicaine, à part la langue que tu maitrises, mais au-delà de ça tu n’irais pas agiter le drapeau mexicain. Pourtant, tu te rends à cette fête parce que ça rassemble l’Amérique du Sud et pour toi, c’est une fête importante, un moyen d’échanger, de partager des coutumes et de temps en temps, te rappeler les moments que t’as passé à Porto Rico. Mais c’est pas tellement comparable, ce sont des souvenirs que tu n’oublies pas alors que cette îles te correspond bien plus que The Big Apple. Vêtue d’une jolie robe rouge et volantée, t’arrivant mi-cuisse tu prends le chemin du Bronx où la fête est déjà au rendez-vous. De la couleur, de la musique, de la danse : c’est ce qui représentent tes origines à toi aussi et c’est le sourire aux lèvres que tu te fonds dans la foule. Les gens sont accueillants et chaleureux, d’autres se prêtent au jeu de la fête et toi, toujours vêtue de ces lunettes de soleil suffisamment larges pour cacher une partie de ton visage, tu te faufiles. Tes yeux se posent sur ces chorégraphies qui te donneraient envie de faire partie du spectacle, mais t’évites de te faire remarquer. Tu approches d’un bar extérieur proposant des margaritas dans des gobelets en plastique et tu t’arrêtes pour passer commande. Boisson en main, tu cherches déjà où tu vas pouvoir filer tout en profitant de ces festivités mexicaines aux rythmes endiablés.

_________________

SIN CONTRATO

J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir.
Jeu 20 Juin - 23:49
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ariàn M. Vega
“envie - admin“
Voir le profil de l'utilisateur
Info généralesInfo en plus
Un gif : Cinco de Mayo #Evenement n°2 Maluma-Mala-mia
Messages : 14
Dollars : 23
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2019
Autre(s) compte(s) : Terrence & Seth
Avatar : maluma
Crédit : tag
Statut : célibataire. t'as d'autres objectifs que de te caser.
Le Bronx est sûrement le borought le plus étnique de New York. Beaucoup de communautés différentes s’y côtoient, mais aujourd’hui les mexicains en sont les rois. Même si les traditions et coutumes restent bien séparées de celles que tu connais en Amérique du Sud, vous avez cet héritage hispanique en commun. Et c’est une ambiance qui semble te rapprocher le plus de ton quartier natal en ce moment. T’as jamais été du genre à avoir le mal du pays, mais tu ne dis pas non à ces effluves du passé qui reviennent parfois comme des bouffées de souvenirs plaisants. C’est d’ailleurs avec la famille de ce cousin éloigné de ton père, famille établie à New York depuis un moment maintenant, que tu rejoins les festivités dans les rues. C’est une folie endiablée de vert et de rouge qui s’enjaille autour de toi. Danseurs et musiciens s’accordent dans cette parade qui a été répétée toute l’année. La petite Gabriella, fillette de cinq de ton cousin, est pendue à ta main et n’a d’yeux que pour toi. T’es son ‘faux tonton’ préféré comme elle se plait à le répéter à n’importe qui veut l’attendre. Et c’est plus elle qui t’entraine dans sa joie de la foule que toi qui doit suivre la cadence. Elle a soif la gamine et a vite repéré un comptoir où il vende des granitas de toutes les couleurs. « t’es une princesse, madame ? » qu’elle lâche alors à une femme vêtue d’une robe rouge. « moi aussi je veux une robe comme elle, tío ! » et alors que tu récupères la boisson aux fruits rouges de la gamine, tes yeux se heurtent à ceux de la seule femme à laquelle tu ne t’attendais pas et que cette nièce a décidé d’aborder. Eva. Quatre ans qu’elle ne t’a pas vu et elle ne va peut-être pas se souvenir de cette nuit portoricaine partagée. Ironique lorsqu’on sait que toi tu connais presque tout ses faits et gestes par cœur. Et pourtant, pour une fois, tu n’étais pas en train de la chercher. Le hasard fait bizarrement les choses des fois…

Dim 23 Juin - 17:48
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline M. Rockefeller
“avarice - membre“
Voir le profil de l'utilisateur
Info généralesInfo en plus
Un gif : Cinco de Mayo #Evenement n°2 EnviousPlasticAsiantrumpetfish-size_restricted
Messages : 57
Dollars : 74
Date d'inscription : 26/04/2019
Autre(s) compte(s) : Sixtine & Jade
Avatar : Ursula Corbero
Crédit : Kane
Statut : Célibataire



Te voila totalement absorbée par le spectacle que tu as sous les yeux. Tu connais cette fête pour y être déjà venue d’autres années et à chaque fois, tu en gardes de bons souvenirs. Tu te plonges dans cette ambiance rappelant l’Amérique du Sud et même si le Mexique ne fait pas partie des origines qui coulent dans ton sang, tu ne peux t’empêcher de repenser à ton grand-père, tout seul à Puerto Rico. Tu sais qu’il va bien, tu prends de ses nouvelles tout comme lui n’hésites pas à t’appeler non plus. Il n’est pas rares les fois où tu te planques dans une chambre de l’hôtel où tu fais ton travail, pour l’appeler même cinq petite minutes. Tu lui promets de revenir bientôt, mais en réalité t’as bien trop peur de remplacer les souvenirs que tu gardes de ta dernière venue, que tu n’oses même pas imaginer y remettre les pieds. T’es pas vraiment prête et puis tu n’as plus le même compte en banque. Tu vis enfin la vie que t’espérais, celle que tu recherchais.  Ta Margarita entre tes doigts que tu portes à tes lèvres de temps en temps, tu remarques à peine le monde qui t’entoure. Tu ne remarques pas non plus cette petite fille qui s’adresse à toi. Tu souris à sa question et tes yeux se posent aussitôt sur ta robe. Rouge, volante, mais relativement banale, pas de quoi faire de toi une princesse. Tu t’accroupis à hauteur de l’enfant et lui souris - j’aimerais bien être une princesse, mais j’ai pas trouvé de prince. Mais je te promets que les vrais princesses ont des robes beaucoup plus belles que la mienne  Lorsqu’elle s’adresse à celui que tu comprends être son oncle, tu ne peux t’empêcher de regarder le surnommé tio qu’elle semble apprécié presque autant que toi tu aurais pu apprécier les tiens s’ils n’avaient pas le cerveau ravagé par l’argent. Aussitôt tu reconnais le visage qui se trouve en face de toi, tu reconnais cet homme qui accompagne cette gamine et ton sourire se dessine légèrement au coin de tes lèvres - tio, c’est mignon. C’est même plutôt attendrissant, mais ce n’est en rien amusant. Tu ne l’imaginais pas vraiment entouré d’enfant, mais comment l’imaginais-tu au juste ? Tu ne sais rien de lui, si ce n’est son prénom, sa performance au lit, la manière dont il a réussi à te faire sombrer dans l’alcool, ou encore la façon dont tu t’es perdue dans ses bras l’espace d’une nuit - t’es parti comme un voleur, j’ai envie de dire que c’est le chakra... Vous vous retrouvez, peut-être qu’il prendra réellement le temps de te dire au-revoir, cette fois.
[/quote]

_________________

SIN CONTRATO

J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir.
Lun 24 Juin - 0:43
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ariàn M. Vega
“envie - admin“
Voir le profil de l'utilisateur
Info généralesInfo en plus
Un gif : Cinco de Mayo #Evenement n°2 Maluma-Mala-mia
Messages : 14
Dollars : 23
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2019
Autre(s) compte(s) : Terrence & Seth
Avatar : maluma
Crédit : tag
Statut : célibataire. t'as d'autres objectifs que de te caser.
four years ago...:
 

A commander le granita framboise/myrtilles, t’en as presque oublié de surveiller la gamine. Elle n’est pourtant pas partie bien loin, elle n’a pas fait grand chose. En fait, elle t’a juste ramené à ce passé/présent/futur que tu trainais depuis un peu trop longtemps maintenant. Quatre ans que tu étais sur cette « mission » pour tenter de remporter le pactole. Revenir au bercail, filer une bonne rasade de dollars à ta mère avant d’en profiter toi-même pour atteindre tes objectifs. Pourtant, tu ne pouvais pas dire que tu rapprochais l’échéance pour t’en débarrasser. Bien au contraire… Et voilà que la jeune héritière Rockefeller se tenait en face de toi dans sa robe rouge. Simple, et sauvage à la fois. Rien d’extravagant mais tellement bien porté, tu ne pouvais pas le nier. La petite Gaby, en pamoison devant elle, était conquise. C’est là que tu t’étais dit qu’il fallait que tu fasses attention de ne pas ouvrir la bouche comme un benêt. Une gamine de cinq passé encore, mais toi le mec qui lui avait volé une nuit et déguerpi aux aurores le lendemain, ça passerait pas si bien. Eva t’a reconnu, ça ne fait pas de doutes. Tu parais un instant mal à l’aise, même si tu ne peux pas en vouloir à la fillette d’avoir frappé dans le mille. Elle relève le surnom que Gaby t’a légué. D’ailleurs cette dernière s’est empressé de récupérer son gobelet, ravie et assoiffée. « c’est pas mon vrai tonton, parce que quand je serais grande je vais me marier avec lui » réplique la petite, mignonne, qui te fait lever les yeux au ciel. Sans oublier t’étreindre un sourire sur tes lèvres. Mais avant que tu puisses te débarrasser de la petite gêneuse, Eva s’est déjà relevé vers toi pour te rappeler cette seule et unique nuit. Et son lendemain surtout. Ca te fait sourire, une seconde fois. Si tu la connais pour l’imaginer brandir, haut et fort, cette pancarte qui la rend inatteignable. Comme une liberté belliqueuse sur le front que se veut vu de tous. Tu sais que tu l’as épié pendant des mois, tu commences à la connaître plus qu’elle ne pourrait en dire sur toi. Même si ces fins là se voulaient professionnelles avant tout. Pourtant, elle semble revendiquer ce souvenir de ta fuite éhontée avec un tel intérêt, et ironiquement c’est la première phrase qu’elle te lègue. Joli, Ariàn. Et t’aime cette faille-là que tu viens de découvrir. A toi d’en jouer suffisamment bien… Avec parcimonie. Et dextérité. « Les chakras et le karma n’ont rien à voir là-dedans, je crois » que tu répliques pour lui répondre. « je crois que c’est le rhum qui t’as juste vaincu, non ? » la gosse est trop précouppé par le fait que le bout de sa paille récupère la framboise en glaçon qu’elle en oublie de vous trouvez de l’intérêt. Tes yeux se perdent sur cette gorge que t’as mordu trop de fois en peu d’heures, il y a pourtant quatre ans. Elle existe encore cette tension palpable entre vous deux. Pourtant tu sais que d’autres mobiles t’amènent à la garder dans ton périmètre. Pourquoi avoir laissé autant de temps s’écouler entre ce matin là et ce soir pour passer à l’action ? Tu comptes vraiment laisser faire le destin ainsi pour en jouer ? Parce que ce soir-là à Puerto Rico, t’as autant perdu la face qu’elle. « à moins que les ananas à trois heures du mat, c’est toujours ton truc, guapa ? » et voilà. Tu lui indiques clairement que toi aussi, tu n'as pas oublié ce qu'il s'est passé il y a quatre ans. C’est trop facile, trop dur, cette attraction.


Mar 2 Juil - 22:26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline M. Rockefeller
“avarice - membre“
Voir le profil de l'utilisateur
Info généralesInfo en plus
Un gif : Cinco de Mayo #Evenement n°2 EnviousPlasticAsiantrumpetfish-size_restricted
Messages : 57
Dollars : 74
Date d'inscription : 26/04/2019
Autre(s) compte(s) : Sixtine & Jade
Avatar : Ursula Corbero
Crédit : Kane
Statut : Célibataire
Tu souris à l’enfant, toi aussi il t’es déjà arrivée de penser te marier avec l’un ou l’autre garçon que tu croises dans ta vie, et puis finalement tu grandis et tu oublies tes promesses d’enfant. Parce qu’en réalité, la vie est totalement différente, lorsqu’on la voit d’un autre point de vue - J’espère pour toi qu’il sera toujours aussi beau quand tu seras grande. Tu dis pas ça pour sous-entendre quoi que ce soit concernant Ariàn. Les enfants ont tendance à oublier que s’ils grandissent, les autres aussi. Néanmoins, t’as pas de retenue en disant ce que tu penses tu haut, même si l’objectif n’est pas de flatter l’égo du principal concerné. Tu poses ton regard sur ce dernier et tu te remémores les moindres parcelles de son visage que tu t’étais surprises de contempler à plusieurs reprises il y a quatre ans. Tu sais que tu y a repensé une fois tes fesses posées dans l’avion, tout comme t’as repensé à cette nuit avec un goût de trop peu peut-être et puis t’as fait ta vie, ton aventure et t’as oublié d’y repenser, parfois - Oui bon, ça va. Chakra, Karma c’est le même combat. Commences-tu. Tu joues aves la paille dans ton verre alors que ça cogite là-haut - d’ailleurs, le chakra sacré signifie le plaisir, la sensualité… ironises-tu en haussant un sourcil. Puis à voix basse, tu complètes ton énumération… - La sexualité. Tu veux préserver l’innocence de cet enfant, bien qu’avec le ‘tonton’ qu’elle a, tu doutes sur la longévité de cette innocence. - Tu vois, je ne suis pas totalement dans le faux. Tu prends une gorgée de ta boisson non sans le quitter du regard, tu étouffes un sourire grâce à ta paille, mais sa réflexion te fait immédiatement réagir - Parce que sans rhum ça aurait été plus compliqué ? Tu t’es pas fait prier il me semble… Mais tu lui lances un sourire malicieux, visant à dissimuler tout le sérieux de ta propre réflexion. Au fond, tu sais que même sans alcool tu aurais pu te perdre facilement, et te laisser aller à tes envies sans te poser aucune question. Tu sais que t’étais pas clean, mais tu sais aussi que t’étais suffisamment sobre pour ne pas avoir eu à regretter. Pas même au petit matin, à part peut-être en te retrouvant seule sans ce lit où vous étiez deux à froisser les draps, quelques heures avant. C’était ce qui était prévu, parce que tu devais décoller et qu’il a été le dernier visage sur lequel t’as posé tes yeux avant de prendre ton avion pour commencer une aventure différente, mais enrichissante. Tu lui montres ton verre, alors qu’il te remémore votre dernière discussion avant votre danse endiablée. Une margarita, du sucre, un citron vert, des glaçons. De l’alcool - Je suis passée dans la cour des grands… Et puis, je préfère avoir des témoins, cette fois… Il y a quatre ans vous étiez seuls au beau milieu de la rue à déambuler alors que l’alcool coulait dans vos veines. Vous refaisiez un peu le monde, c’était bien trop facile. Pourtant personne ne sait rien, personne ne vous a vu, personne n’est témoin de rien. Juste toi et lui et le lendemain, il est parti. Toi aussi - On sait jamais que tu disparaisses encore… D’ailleurs, comment ça se fait que tu sois ici, le remord te submerge ? Ou pas, il n’y a qu’à le regarder chose que tu fais avec un peu trop d’intensité, cachée derrière un regard un peu trop mystérieux.

_________________

SIN CONTRATO

J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir.
Jeu 4 Juil - 16:07
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
““
Info généralesInfo en plus
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: